Accueil » Rider » Détails de la fiche
  

Emmanuelle Martinez

Compétition France
Stance : Goofy [?]
DE : Égat, Languedoc-Roussillon
NÉE LE : 27/01/1988
Activité de coaching
SPOT PRINCIPAL
Cable Park (Avensan)
.: INTERVIEW

À l'occasion de la Slingshot Rouffiac Cup, qui a eu lieu les 2 et 3 juillet derniers à Lanouaille dans le Périgord, nous avons interviewé Emmanuelle Martinez. Snowboard, ski, natation, wakeboard… Rencontre avec une rideuse qui a su vivre de sa passion.

Emmanuelle Martinez, 23 ans, est originaire de Font-Romeu, une petite station de ski dans le Sud de la France. Détentrice d'un brevet professionnel de planche à voile et wakeboard (BPJEPS), elle travaille dans le Sud Ouest pendant l'été. Cette saison elle est opératrice au Cable park avant de retrouver les montagnes au début de l'hiver, pour finir son brevet d'Etat et devenir monitrice de ski et de snowboard. Celle que certains taquinent en la surnommant «Martine» en est seulement à sa troisième compétition en wakeboard. Grand sourire et tête sur les épaules, entretien avec une fille qui sait où elle va. 

Que penses-tu de ta venue à la Slingshot Rouffiac Cup ? 

Emmanuelle Martinez : Je suis toujours contente de revenir à Rouffiac. Les premières fois que j'ai pris un palonnier dans les mains, c'était ici ! Il y a une bonne ambiance, de même pour l'organisation, et en plus, on a le beau temps avec nous. J'essaie de me faire plaisir.  

Que peux-tu nous dire sur tes runs ? 

Emmanuelle Martinez : Je suis contente de moi, j'ai plaqué mes tricks (figures) plus ou moins bien. J'avais surtout envie de mettre ceux que je sais faire depuis cette année : scarecrow, tantrum et 540°. Aujourd'hui, en plus j'ai replaqué le 360° back. Pendant mon premier run, je n'étais quand même pas contente du roof, je suis mal rentrée dessus et suis sortie direct à l'extérieur. Je suis capable de faire beaucoup mieux. Heureusement je me suis rattrapée au deuxième run. 

Comment te sens-tu en compétition ?

Emmanuelle Martinez : En fait je suis nouvelle sur les compétitions. Ma première, c'était l'année dernière au Wake and roll, j'avais fini 4ème. Ensuite, cette année, j'ai fini deuxième au Wake and beach, et je ne suis pas allée au Wake and country parce que je travaillais au Kum wake park !  Je ride pour le plaisir et ça me permet de savoir où j'en suis par rapport aux meilleures rideuses, comme Sandrine Julio par exemple. C'est quand même assez impressionnant de la voir faire des blocages. Comme quoi les filles peuvent tout à fait y arriver. Ça motive. 

On a pu te voir au Wake and beach, quelle est la différence avec la Rouffiac Cup ? 

Emmanuelle Martinez : J'aime beaucoup le bi-poulie chez Kum, c'est assez intensif comme ride, j'aime bien le fait de ne jamais s'arrêter. (ndlr : un câble deux poulies est moins long, les obstacles sont bien plus rapprochés les uns des autres). Aujourd'hui c'est différent ce n'est pas tout à fait le même parcours, j'ai un peu plus de pression ici. Pour les runs de Coupe de France, les air tricks sont pris en compte et sachant que je n'en fais pas encore, ce n'est pas facile. C'est mon prochain objectif si j'ai envie de continuer dans la compétition et d'être classée surtout. Ce serait bien.

Il n'y a pas beaucoup de filles dans le milieu du wakeboard, comment te sens-tu au milieu de tout ça ? 

Emmanuelle Martinez : Je m'y sens bien, j'ai toujours baigné là-dedans. C'est pareil, l'hiver en snow, quand je vais rider, j'y vais avec les copains et pas avec les copines, parce que je n'ai pas de copines qui rident avec moi ! Je suis super contente par rapport à l'année dernière, je trouve qu'il y a plus de filles qui viennent aux compétitions, qui se motivent. Au Wake and beach, on était nombreuses il me semble.

J'aime bien ce milieu-là, étant donné que peu de filles rident, je trouve que les garçons poussent plus qu'il y a quelques années où ils se moquaient un peu de nous. C'est vrai que maintenant y a un mieux par rapport à ça. Ce sont les premiers à donner des conseils. Cette année, j'ai vraiment progressé au bi-poulie quand j'ai travaillé chez Kum. Parfois on faisait des sessions ensemble, j'étais toute seule, il pilotait et il m'a vraiment coachée. 

Quels sont tes objectifs pour la suite ?

Emmanuelle Martinez : Le blocage. Si j'avais les moyens, c'est vrai que j'aimerais faire plus de compétitions. C'est sûr que je suis plus à l'aise en obstacles parce que j'en ai fait beaucoup. Ça m'aide un peu d'en faire beaucoup en snow aussi l'hiver. Je reconnais avoir une appréhension moindre par rapport aux autres. Peut-être que l'année prochaine, j'essaierai de trouver un travail dans lequel j'ai plus de temps libre. Se faire plaisir et continuer de progresser. Et puis priorité au BE ski, j'ai vraiment envie de l'obtenir, donc à partir de novembre, je serai déjà dans les exams !

Texte : Océane Ciuni (Sport24.com)

Icone formulaire de contact
E-MAIL@ Emmanuelle Martinez
Enter the security code.
Images CAPTCHA
Saississez le code du dessus dans la case ci dessous
ENVOYER
(send message)

* denotes mandatory field
COACHING
Activité depuis 2010
Activité de coaching
Opératrice au Cable Park (Avensan, Aquitaine)
DIPLOMES
Brevet professionnel de planche à voile et wakeboard (BPJEPS)
PALMARÈS
Rouffiac Cup 2011 / King of 360 : 1ère / Obstacle only : 2nde
Best Trick
Scarecrow, Tantrum, 540°, 360° back
Figure de rêve
Le blocage
PARTAGER
Emmanuelle Martinez @AFW
Partager
PAGE RIDER GRATUITE
Mise à jour le 06/01/2012 | Haut de page | Signaler un abus

Créer ma page

Avec un Profil Wake gratuit, vous pouvez :
  • Editer vos infos tout(e) seul(e) comme un(e) grand(e)...
  • Présenter votre spot, vos meilleurs tricks ou votre palmarès, et illustrer tout ça avec une vidéo et des photos...
  • Présenter votre activité de coach...
  • Activer un formulaire de contact pour recevoir des mots doux plutôt que du spam...
  • Avoir une adresse URL sur mesure (Google friendly)...

FICHE DÉMO

CONNECTEZ-VOUS ou INSCRIVEZ-VOUS

Vous souhaitez appronfondir votre culture wakeboardistique ? Les pages qui suivent vous dresseront un portrait clair et concis de la planète wakeboard.
Copyright (c) AFW - Association Française de Wakeboard 2017 Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité